Frequently Asked Questions – FAQ

 

  • Pouvez-vous résumer votre approche ? : En ultra résumé : Hedging (couverture) en utilisant les obligations d’Etats, Transparence (soit S&P500, soit EuroStoxx 600, soit Bonds), Rotation (revue mensuelle de la classe d’actifs à utilisée en fonction des marchés), Systématisme (l’algo délivre les classes d’actifs et ne laisse pas de place à l’interprétation et vous décidez ou non de le suivre)
  • Où se trouve mon argent ? : Votre argent est à vous ! Il se trouve dans votre banque. C’est vous, qui une fois les signaux de début de mois délivrés par Imittis, décidez ou non de mettre à jour votre portefeuille. Le choix de la banque la moins chère est aussi une garantie de succès à long terme, l’instruction d’achat ne devrait pas dépasser 0,20%.

  • Que pensez-vous des Robo Advisors ? : Les Robo Advisors utilisent souvent la théorie moderne de gestion de portefeuille développée en 1952 par l’américain Harry Markowitz. Cette approche a été dépoussiérée par l’utilisation des ETFs très à la mode aujourd’hui. En d’autres termes, c’est faire du nouveau avec du vieux ! Ici, Imittis utilisent principalement, mais pas exclusivement, le Momentum afin d’offrir une réelle alternative aux gestions traditionnelles et donc aussi aux Robo Advisors. L’utilisation des deux diminuera la volatilité de l’ensemble.

  • Pourquoi ne pas “acheter” & “conserver” ? Why not buy & hold ? : La stratégie de type “Buy & Hold” est une stratégie de gestion simple et de faible coût qui est susceptible de subir de grandes fluctuations lors de fortes baisses des marchés financiers. En 2008, il n’a pas été rare de voir des valeurs ou des indices perdre plus de 40%. Ces moments sont très stressants pour l’épargnant et mènent parfois à une situation qui, attisé par une presse financière qui en remet une couche dans l’espoir de vendre plus, débouchent sur des ventes paniques. Imittis tente par son mécanisme de limiter les fluctuations à la baisse et ainsi de permettre au portefeuille de repartir de moins bas.

 

  • Votre approche me parle, pouvez-vous gérer mes économies ? : OUI. Je vous invite à compléter le formulaire de contact et je vous mettrai en contact avec des professionnels de la finance qui utilisent la même approche.

  • Pourquoi proposer ce “mécanisme” ? : C’est simple ! Je lis la presse financière comme beaucoup et je constate que quand les marchés financiers montent, les analystes (au sens large du terme : analyste actions, analystes obligataires, économistes, directeur d’Asset Management, de Private Banking…) sont tous les plus grands, les plus beaux, les plus forts. Quand les marchés se retournent, je constate souvent leur manque de conviction (alors que devant leur clientèle, lors de leurs réunions client, il ne jure que par leur conviction et le fait qu’ils feront la différence en cas de retournement de marché). Je constate qu’ils se refusent souvent de voir l’évidence. Un marché qui baisse (du moins à long terme), il baisse et puis c’est tout !!! Oui, il remontera c’est certain mais uniquement sous l’impulsion de la demande. En deux mots comme en cent, je souhaitais offrir aux personnes en attente d’une autre façon d’aborder les marchés financiers une solution simple et peu coûteuse d’aborder les marchés financiers. Une approche binaire : être investi ou ne plus l’être a du sens…du moins pour moi mais aussi pour vous.

  • Est-ce une garantie de performer toujours ? : Evidemment NON. Maintenant avoir une approche systématique et logique dépourvue de toute émotion apportera probablement des performances long terme plus robustes que celui qui cède à la panique ou subit le pessimisme ambiant. 

 

  • Est-ce que le signal du modèle est un conseil d’investissement ? : En aucun cas, le signal du modèle est un conseil à investir. Chaque personne a une appétence au risque différente d’une autre. En gros, notre attitude ou réaction face au risque est différente pour tout un chacun. Personnellement et à titre individuel, cette approche me convient dans le sens où je suis investi en actions quand le momentum pour ces dernières est positifs et quand il ne l’est plus je suis alors investi en obligation d’Etats. Sorte de refuge lorsque les marchés sont nerveux. Attention, les obligations ne sont pas synonymes d’absence de risque ou d’absence de baisse de valeur.

 

A compléter en fonction de vos questions